Daniel Rouxel

01 juin 2014

Daniel Rouxel: Le 1° enfant né de la guerre ayant reçu la nationalité Allemande est invité au 70°anniversaire du débarquement

J'ai reçu une invitation des Présidents HOLLAND & OBAMA pour assister aux cérémonies du 6 juin au cimetiere de Colleville. C'est un grand événement plein de sens:Mes pensées iront vers tous les soldats.

Né des amours interdits d'un soldat Allemand et d'une Mère Française, je suis le premier enfants  à avoir reçu la nationalité Allemande.  Président d'honneur de l'association Franco-Allemande COEURS SANS FRONTIERES qui milite pour la reconcilliation sous la houlette de notre Président Michel BLANC.

Mes pensées iront vers tous les soldats.

Allemands: mon Père OTTO AMMON 

Français: mon Oncle MARCEL ROUXEL, engagé dans les 177 commandos des Bérets Verts du commandant  Philippe KIEFFER

Ce grand évenement planétaire est un pas de plus vers la reconcilliation, non seulement Franco-Allemande, mais du monde entier en présence de 18 Chefs d'état.

Posté par danydaniel à 08:43 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :


12 avril 2014

Mardi 8 avril 2014. Grande soirée de reconcilliation Franco-Allemande au Mémorial de Caen.

Michel Blanc, président de l'association "Cœurs sans frontière", association franco-allemande des enfants de la Seconde guerre mondiale a la soirée de la reconcilliation au Mémorial de Caen

http://www.dailymotion.com/video/x1n1c8j_veillees-du-70e-au-memorial-de-caen_news

                       Daniel Rouxel. Né en 1943 d'un père allemand et d'une mère française, il a raconté son enfance marquée par les humiliations

"J'ai pensé toute ma vie que j'étais un accident de la guerre mais en réalité, j'étais un enfant de l'amour"

Autre témoignage fort lors de cette soirée, celui de Daniel Rouxel. Né en 1943 d'un père allemand et d'une mère française, il a raconté son enfance marquée par les humiliations dans son village de Pontorson dans la Manche. "J'étais le fils du boche, le fils de la putain" se souvient-il. Mais il précise, "j'ai pensé toute ma vie que j'étais un accident de la guerre mais en réalité, j'étais un enfant de l'amour". Daniel Rouxel a obtenu son certificat de nationalité allemande en octobre 2009. Il est le président d’honneur de l’association "Cœurs sans frontière »

 

  •  

Posté par danydaniel à 23:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 septembre 2013

NI RESPONSABLE...NI COUPABLE 2013

NI_RESPONSABLE

Posté par danydaniel à 17:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 octobre 2012

Daniel ROUXEL-AMMON :Cher Daniel. Un petit mot pour vous donner une info sympa. C'est que Né M

Cher Daniel.

Un petit mot pour vous donner une info sympa. C'est que Né Maudit est entré dans la liste officielle de l'éducation nationale pour le niveau 4ème. Cela signifie qu'il devient un ouvrage de référence pour l'enseignement et va probablement connaitre une diffusion encore plus large. Inutile de vous dire que je m'en réjouis, d'autant que comme vous le savez j'attache une importance tout à fait particulière à ce qui a inspiré l'écriture  de ce roman...Vous Daniel.

Toute mon amitié, au plaisir de vous lire.  Athur Tenor

Posté par danydaniel à 00:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 février 2012

Daniel Rouxel-Ammon, 1° enfant Français né de la guerre à accéder à la nationalité Allemande

France:  Daniel Rouxel né Français, "fils de boche" pendant la guerre et enfin allemand

 

Né  pendant la Deuxième Guerre Mondiale d'une mère française et d'un père occupant  et lieutenant dans la Wehrmacht, Daniel Rouxel est devenu mercredi à Paris le  premier enfant français de "Boche" à accéder à la nationalité allemande.


Plus Jamais cela !  Par Daniel ROUXEL

Un témoignage pour faire avancer les Droits  de l’enfant dans l’Europe de 2009.

Né   sous secret le 2 avril 1943, à la maternité de Port- Royal à Paris 14 ° d’une  Mère française et d’un père allemand, lieutenant de la WEHRMACHT ;  en poste au terrain d’aviation de Pleurtuit (35).

Je  fus confié à une maison maternelle pendant huit mois avant d’être placé dans une  famille d’accueil jusqu’à l’âge de quatre ans.  Elevé à Pleine Fougère (35), en  parfaite harmonie avec Jacky, mon frère de lait, j’ai le souvenir d’avoir été  heureux.

Devenus trop vieux,  mes grands-parents adoptifs ont demandé à ma mère de me retirer. Celle-ci me plaça  chez sa Mère. Ma Mère, travaillait comme cantinière au camp militaire allemand  (Le terrain d’aviation) de Pleurtuit (35) ; à la débâcle elle partit se faire  oublier à Paris. Elle ne pouvait s’occuper de moi et je ne la voyais qu’épisodiquement  une fois par an.

A quatre ans,  je fus donc déraciné, emmené chez cette dame que je ne connaissais pas et qui  était ma Grand-mère maternelle. Elle m’inscrit à l’école communale de Mégrit (22)  petit village de Bretagne de six cent habitants où tout le monde connaissait tout  sur tout le monde.

Très vite,  regardé comme un étranger et une bête curieuse, j’appris mes origines.

Dans  les villages où  l’électricité n’était pas encore dans toutes les maisons, les  soirées étaient occupées par des veillées devant des bolées de cidre à manger  des châtaignes grillées au feu de bois. Les langues allaient bon train sur chaque  personne du village. Très vite ma grand-mère, ma mère absente et moi devînmes  le centre d’attraction de ce village.

Il  était de mauvaises mœurs d’être l’enfant d’une fille-mère et de surcroît le fils  d’un boche, donc de l’ennemi. On me le fit payer très cher. Enfants et adolescents  ne sont pas tendres entre eux et encore moins avec ceux qui n’ont pour se défendre  que la honte et les larmes.

Les  lendemains à l’école, les autres gamins connaissaient mes origines et les insultes  allaient bon train. La douleur provoquée par les mots « fils de boche et de putain  » étaient du velours par rapport à celle que me causèrent les adultes. L’instituteur,  le curé, certaines personnes du village, tous se moquèrent cruellement sans oublier  cet ignoble adjoint au maire qui un dimanche à la sortie de l’église demanda que  je m’approche de lui. Par méchanceté, vanité et bêtise conjuguées, il posa cette  question aux villageois « Savez-vous qu’elle différence il y a entre un fils de  boche et une hirondelle ? »  Personne n’avait l’air de savoir ! ………. « Une hirondelle  quand elle fait ses petits en France et qu’elle repart, elle les emmène, alors  qu’un boche les laisse sur place ». Les pleurs et la honte m’envahirent au point  de vouloir me suicider, je devais avoir cinq à six ans.

Je  ne rentrerai pas dans les détails les plus vils que ses braves campagnards employaient  pour m’humilier ou me punir ! Mais de quoi ? J’étais un fils de boche et cela  suffisait à jeter sur moi l’opprobre et la haine. Même ma grand-mère prenait fait  et cause pour eux car elle aussi rougissait de cette situation. Elle m’enfermait  plus facilement dans le poulailler pour dormir la nuit, qu’elle ne m’embrassait.  Elle avait horreur que je la lèche, comme elle disait. Les « raclées »,  pas toujours justifiées me tombaient souvent dessus. Le tutoiement était interdit,  j’ai toujours vouvoyé ma grand-mère.

Elle  aussi avait ses excuses, fille de l’assistance publique, ne sachant ni lire ni  écrire, elle avait perdu son mari des suites des gaz lors de la guerre 14-18. 

J’ai toujours pensé être un «  accident de la guerre », plus tard, dans les dernières années de vie de ma mère,  nous avons beaucoup parlé. Je sais depuis que  je suis un enfant né de l’amour  rendu impossible par la guerre. La réalité de ma double origine, française et  allemande est tout autre que l’indignité tant dénoncée, elle est au contraire  la substance même de ce qu’il y a de plus noble et beau, le fruit de l’amour au  sein de la guerre signifiant ainsi à celle-ci qu’elle n’a pas le dernier mot.  Quoi de plus encourageant pour les générations futures ?

Mon  père est décédé à la débâcle, j’avais deux ans, il m’a pris dans ses bras, m’a  donné le biberon et a écrit à sa famille, avant qu’il ne soit tué, qu’il avait  un enfant en France. Sa famille  voulait faire le nécessaire pour que je sois  élevé en Allemagne, ma mère s’y est refusée. A douze ans je fis la connaissance  de ma famille allemande, je reçus un accueil chaleureux, nos relations sont excellentes. 

Pour Conclure

Ce  qui est le plus terrible chez un enfant, ce n'est pas de savoir qu'il n'est pas  aimé, et pourtant c'est important,……… mais c’est de ne pouvoir aimer parce  ce  noble sentiment est rejeté des autres.

Puisse  mon histoire à travers celle de mes parents inscrite dans l’Histoire balayer les  préjugés, indignes des droits de l’Homme et les malveillances immondes quant à  ceux de l’Enfant !

Daniel ROUXEL

Mise à jour le Jeudi, 29 Octobre 2009 21:32

Posté par danydaniel à 00:22 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


08 avril 2011

Daniel ROUXEL, reconnaissant et remercie

 

Daniel Rouxel  1° enfant né de la guerre à obtenir la nationalité Allemande le 5 Aout 2009.

 Je réponds à tous mes semblables,  aux enfants nés de Père et de Mères inconnus, aux nés sous X, aux abandonnés, qui m’ont témoignés leur sympathie, de nombreux courriers me sont parvenus suite à mon extra ordinaire parcours depuis ma naissance. C’est en 1994 que j’ai commencé à prendre mon destin en main. Et j’ai gagné en changeant le cours de ma vie

Nos enfances pouvaient êtres  difficiles, voir douloureuses,   être traités de bâtards, de fils de « la putain », de boche, frigolin,  parfois pire, allant jusqu’à la maltraitance physique et moral.

Soyez fort, courageux, et pensez sincèrement que vous aussi vous n’êtes pas responsables de vos Parents. Surtout ne baissez jamais les bras. Le bonheur vous arrive  quand on s’y attend le moins.

     Daniel Rouxel …….. Un ex-bâtard, avec un Papa et une Maman reconnus, comme tous les enfants.

Posté par danydaniel à 23:59 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

02 avril 2010

Deux destins

Une famille : deux destins ! Marcel Rouxel intégré dans les 177 commandos des Bérets Verts sous les ordres du commandant Philippe Kieffer fait partie de la 1° vague du débarquement sur les plages d’Ouistreham en Normandie.

Pendant cette période son neveu , Daniel Rouxel naitra des Amours Franco-Allemands ; la sœur de Marcel travaillait au service des Allemands. Les relations entre frère et sœur se dégradaient rapidement et bizarrement une grande tendresse unira le neveu et l’oncle.

Posté par danydaniel à 09:22 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 décembre 2009

Merci pour la nomination de Président d'honneur

Daniel Ammon-Rouxel, très sensible et ému par ma nomination unanime de Président d'honneur de l'association Franco-Allemande de Coeurs Sans Frontières. Je remercie très chaleureusement notre Président Jean Jacques et son bureau pour cet honneur que vous me faite.

Votre serviteur à Coeurs Sans Frontière.

Daniel Ammon-Rouxel

Posté par danydaniel à 22:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

24 octobre 2009

Daniel Rouxel-Sa Mère-Son Père- Daniel bébé-Son nouveau passeport Allemand

Expat vie: les contes ville natale

Daniel1


Salut! A été calme cette semaine. The National, Abu Dhabi (hence the UAE  but pressure on space delayed its publication by the newspaper. Voilà, mon East / West colonne de The National, Abu Dhabi aurait paru plus tôt, mais la pression sur l'espace a retardé sa publication par le journal. Read on for an explanation of the photographs ... Lire la suite pour une explication de la photographie ...

Continue reading "Expat life: home town tales" » Continue reading "Expat vie: récits ville natale» »

Posté par danydaniel à 11:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 octobre 2009

Daniel Rouxel intérresse les médiats

Daniel Rouxel intéresse les médiats

Daniel ROUXEL: L’Allemagne à reconnu le 1° Enfant de la guerre né de Père Allemand et de Mère Française en lui accordant la nationalité Allemande le 5 Aout 2009

L’événement est très médiatisé LE TIMES sous la plume de Adam SAGE, envoyé au Mans pour rencontrer DANIEL en fait la une du TIMES le 15 aout 2009.

Les Emirats des Arabes Unis, dépêche leur correspondant Mrs. RANDALL au MANS pour recueillir les impressions et connaitre l’enfance de Daniel ROUXEL. Ils en font la première de leur journal à ABU DHABI. Pour eux c’est un événement exceptionnel.

D.A-R.

Posté par danydaniel à 10:35 - Commentaires [0] - Rétroliens [0] - Permalien [#]
Tags : Daniel Rouxel, L’Allemagne à reconnu le 1° Enfant de la guerre le 5 Aout 2009

Posté par danydaniel à 16:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :